La fondation

Fondée au printemps 2001, l'Association a été fondée par un regroupement de chasseurs et pêcheurs du secteur. À cette époque, le Ministère des Ressources naturelles veulent céder le territoire public à une pourvoirie locale. Cette action aurait eu pour conséquences de privatiser l'ensemble du territoire et de priver les gens de la région d'un territoire de chasse, de pêche et de plein air. Suite à une forte mobilisation et diverses rencontres avec les élus locaux, le territoire est sauvegardé et l'administration en est délégué à l'Association nouvellement fondée.

Le premier quinquennat

Les premières années sont des années de consolidation. Le territoire, ayant été très peu entretenu est dans un état où il est difficilement exploitable. Seuls de gros cylindrés 4X4 réussissent à atteindre la plupart des secteurs du territoire. Le sentier existant (maintenant nommé l'Expert) n'est pas balisé et seuls les initiés savent où le trouver.

Suite à la mise en place de partenariat avec la Caisse Desjardins locale, des travaux sont mis en branle pour améliorer les routes. Des projets sont aussi montés avec les Sentiers de la Capitale pour améliorer l'accessibilité du Sentier du Mont des Morios. C'est à ce moment que le nouveau sentier est créé et que le sentier de l'Expert est mis de côté, vu son escarpement et son état difficilement restaurable.

Le Sentier des Chutes est aussi tracé pour attirer des amateurs de plein air dans le secteur. Deux employés sont mandatés d'ouvrir la première version du Sentier du Mont des Morios-Nord. Contrairement à sa version actuelle, celui-ci suivait les coulées entre les montagnes, offrant un dénivelé moins grand, mais aussi moins de points de vue.

Des activités sont aussi organisées pour initier la relève à la chasse, au trapage et à la pêche. L'activité Pêche en herbe connaît déjà un vif succès et la pérennité de l'événement sera assurée avec le partenariat de classes scolaires de la région, après quelques années.

La consolidation

Cette étape a commencé par la construction du Camp Alfred-Lavoie sur la Montagne de la Noyée. Il constitue le premier des sites d'hébergements prévus sur le territoire. Viendront ensuite, avec la collaboration de la MRC de Charlevoix-Est, un abri sera ajouté dans le Sentier des Chutes. Des discussions seront aussi initiées pour la construction d'un refuge sur le Mont des Morios, mais, suite à des complications logistiques, cette idée sera abandonnée.

Malgré une popularité encore très modeste, des finances très minces et un nouvel assault de divers intervenants pour retirer la gestion du territoire de l'Association, le moral des bénévoles n'a jamais fléchi pendant cette période. Les routes commencent à être pratiquables par tous les véhicules, le réseau de sentiers est maintenu en bon état grâce à des corvées de bénévoles. Malgré tout, le Sentier du Mont des Morios-Nord est laissé à l'abandon pendant cette période, rompant ainsi la boucle tant espérée par les administrateurs. Aucun bénévole n'a le temps pour entretenir un sentier aussi isolé en nature.

La reconnaissance

Au fil du temps, les partenariats se sont diversifiés et solidifiés. Le grand support apporté par la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs apporte de la motivation et un soutien important dans les démarches avec les intervenants politiques pour sécuriser du financement et des ressources. C'est après 2012 que les efforts de 10 ans des administrateurs et bénévoles commencent à porter leurs fruits. Des groupes de marches de plusieurs régions commencent à fréquenter le Sentier du Mont des Morios, des associations et des bloggers de plein air remarquent aussi la beauté du site et amènent des adeptes de plein air de plus en plus nombreux.

En 2015, le Sentier du Mont des Morios reçoit le prix du Sentier de l'année de Rando Québec (à ce moment la Fédération québécoise de la marche). Cette reconnaissance, combiné à des partenariats locaux très populaires, notamment avec l'Association touristque régionale de Charlevoix et le Défi des 5 sommets, amènent un achalandage jamais vu dans les sentiers. Quelques segements télévisés, notamment sur le forfait "Randonnée aux sommets" de Héli-Charlevoix, font rayonner la montagne partout au Québec. L'afflux de nouveaux membres permet aussi à l'Association de planifier certains projets d'amélioration prévus depuis longtemps. 

0
 .